Réveiller une marque Un rebranding de rupture

Le rebranding débutât par le logo dont nous avons conservé les 2 principes clés : les lettres P et G ainsi que la symbolique du papillon, chère à son fondateur. On dynamise les formes par des obliques, on imagine une boucle infinie, on aère les lignes, on se libère de quelques contraintes par souci d’esthétisme et on créé un équilibre asymétrique

 

La palette de couleurs évolue elle aussi, plus fraîche, par sa clarté mais aussi par ses dégradés.

Elle est également utilisée plus en douceur, sur du filaire fin par exemple, afin de structurer les éléments d’information et induire un côté très rigoureux / strict et carré.

Les typos évoluent aussi grandement, elles sont plus nombreuses, plus hiérarchisées et ont plus de caractère.

 

Afin de contraster avec ce côté frais et très coloré, on vient apporter un peu d’élégance et de finesse en empruntant deux codes graphiques intimes avec le haut de gamme :

  • La Marie-Louise blanche. Parfois asymétrique, souvent bordée de filaire structurant, elle vient amener ce “cadre” valorisant et lumineux .
  • Des rectangles de filtres de couleurs dégradés, à l’opacité parfois dégressive, qui viennent se juxtaposer pour mettre en valeur un élément et bien souvent, nous permettre de rédiger sur des visuels.

Puis nous avons décliné la charte pour l’ensemble des dispositifs de la marque :

  • Brochures
  • Landing page
  • Tracts
  • Emailing
  • Campagnes sur les réseaux sociaux
  • Création d’illustrations et infographies
  • Affichage